La venue de l’âge nouveau est précédée par les douleurs de l’enfantement sur la terre.

Coucou toi, j’espère que tu vas bien et te réjouis de la fin du confinement ! Cependant, n’oublie pas de prendre des mesures de sécurité comme il est conseillé car la maladie est encore présente aujourd’hui.

En ce qui me concerne, je tiens le coup malgré la crise que présente le monde en ce moment. Ce matin j’ai pensé à te partager un chant qui a touché mon cœur tout ce week-end et un passage que j’ai médité également. Il s’agit du Psaumes 121 : 1-2 : « Je lève mes yeux vers les montagnes… D’où me viendra le secours ? Le secours me vient de l’Éternel, Le secours me vient de l’Éternel, Qui a fait les cieux et la terre… »

En écoutant ce chant, en lisant ce chapitre je me suis arrêtée sur ces deux premiers versets, je me suis imaginée le Psalmiste lever les yeux, crier « D’où me viendra le secours ? » et se répondre juste après que son secours n’était pas en la création mais en son créateur. J’ai lié cette illustration à mon cœur en ce moment crier au secours de Dieu afin d’intervenir à la détresse du monde, à la douleur du deuil et de la maladie. C’est vrai que la situation va mieux et cela par la grâce de Dieu mais j’espère toujours autant voir mon église, ma famille, mes proches, le monde dans son entièreté être consolé des conséquences causées par le COVID-19.

Pareillement, j’espère que comme David ton cœur s’écrie et soupir fougueusement à l’assistance de celui qui t’a créé. De plus, j’espère que ton cœur est convaincu que ce secours viendra exclusivement de Jésus Christ en tout et pour tout. Enfin, je souhaite que quel que soit le visage de ta souffrance, tu reposes ta foi en Dieu.

Dans les cinq derniers versets de ce même chapitre, le Psalmiste affirme que Dieu ne sommeille ni ne dort, Il est celui qui te garde, Il est ton ombre protectrice et il se tient à ta droite.

Aujourd’hui peut-être que tu passes par une montagne telle que la maladie, le deuil, la pauvreté mais Dieu est plus près de toi que ta respiration. Je t’encourage à reposer ton espérance en ses promesses. Je te convie à déposer ta dernière force au pied de sa croix et renoncer à tes propres performances car il n’est plus sujet de tes capacités et de ce que tu fais mais de ce que Jésus Christ a déjà fait pour toi. Oui, Jésus à tout vaincu pour nous à la croix ! Il a porté nos maladies, nos afflictions, il s’est fait humilier pour nous et Il nous témoigne une attitude marquante au travers de sa souffrance. Se basant sur l’intégrité Il a considéré sa souffrance comme une affection intime avec l’univers. Jésus Christ ne s’est pas considéré comme impuissant face à la souffrance mais plutôt comme un conquérant. Cependant, arrivé au point culminant de sa souffrance Christ comprend qu’il est impossible de faire face à sa douleur sans l’aide du Père (Matthieu 27. 46). Tout comme Christ s’écria d’une voix forte : Eli, Eli, lama sabachthani ? C’est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? Crions pour notre secours lorsque tout va mal ;

Nous sommes appelés à suivre l’exemple de Christ dans l’affliction car former une alliance avec Christ, nous renvoie obligatoirement vers l’œuvre de la croix. Tout comme Christ a supporté et vaincu la souffrance, nous sommes rendus capables de la supporter. C’est dur, mais c’est par des tribulations que les hommes entrent dans le royaume de Dieu. La venue de l’âge nouveau est précédée par les douleurs de l’enfantement sur la terre. Les souffrances du Christ suffisent à nous donner la liberté.

Alors, garde dans ton cœur un sentiment qui fait entrevoir comme probable la réalisation de ce que Dieu nous a promis, considère ta souffrance comme la croix que tu dois porter à la suite du Christ car c’est cette souffrance même qui constitue le chemin menant à la résurrection et à la gloire. (Romains 8 : 18)

Et si tu n’as pas encore fait cette alliance avec Jésus Christ je t’invite dans ton cœur de l’accepter comme étant ton Seigneur, ton Sauveur et de prendre une décision exclusive de marcher avec lui pour le restant de ta vie. Ainsi, tu bénéficieras de l’accomplissement de la promesse de Jésus Christ !

Sois bénis et à bientôt,

Rivka.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *